French Poetry

Un Poème de Printemps

Les fleurs
Les belles fleurs de primtemps
Après la pluie,
Avant le soleil,
De toutes les couleurs
Rouge, bleu, et jaune
Elles sont très belles
Mais, je veux les couper
Je les coupe
Et elles meurent
Comme moi
Comme le primtemps

Elles pleuvent de la sève
Leur sang
Comme mon sang
Comme ma vie
Qui était belle
Qui était bien
Mais qui a pris fin.

Poème sur l’hiver

Rêve d’été avalé par
la poésie froid et mélancolique
de l’automne.
Je me ballade, seule,
sous les arbres gris
mes pieds écrasent les feuilles
mortes.

J’éssaye de chanter, de faire
revenir la memoire
de ta voix, comme un oiseau
qui s’est envolé
de mes mains…oh, comme
j’ai voulu le garder, dans
mon cœur.

Il retourne, parfois, imprévisible
comme la neige. Dans cette
innocence, cette clarté lucide
il ne me faut plus le doute
du noir car l’espoir
rebondit avec la puissance
de me rendre
aveugle.

L’hiver, c’est un lac glacé
qui ne rejette pas d’image
sauf la solitude de mon visage.

© Copyright Silver International Newspaper, Montgomery Blair H.S. 2006 (This page was created by Long Nguyen, d )